Il n’y a rien de tel que de revendre votre ancien véhicule pour financer l’achat d’un nouveau. Selon les sondages donc, vous aurez à passer par cette démarche au moins une fois tous les 5 ans environ. Et chaque année, les démarches à suivre pour tirer un bon prix et pour vendre rapidement sa voiture semblent être de plus en plus compliquées.

Savoir estimer son bien

Pour commencer, vous devez savoir estimer votre bien. Plusieurs détails peuvent notamment impacter sur le prix de vente de votre quatre roues. L’état extérieur de la carrosserie n’est pas la seule chose à prendre en considération. Il faudra également considérer le modèle, la marque, les options et les kilomètres parcourus par la voiture. Il en sera de même pour la qualité de votre acheteur. Le prix entre particuliers et lors d’une transaction entre avec un professionnel ne sera pas le même.

Proposer une reprise de sa voiture

Quelques professionnels, concessionnaires et autres proposent actuellement des offres de reprise de voiture d’occasion. Au prime abord, cette alternative parait être celle la plus pratique. La transaction se fera rapidement. En plus, les transactions sont sécurisées. Mais du point de vue financier, il y a quelques inconvénients à prendre en considération. En effet, les professionnels doivent déduire du prix d’achat les frais annexes pour la réparation et la remise en état de votre véhicule. Ils doivent également s’assurer avoir une certaine marge de bénéfice.  Ils appliquent donc ainsi ce que l’on appelle « le cote Argus Pro » qui est, selon les analyses, de 15 % moins cher que le cote Argus réel de la voiture.

Les avantages des offres de rachat de voiture en ligne

Le rachat de voiture est un marché en pleine expansion depuis quelques années. Aujourd’hui, les particuliers peuvent se contenter de revendre leur ancienne voiture en ligne, et ce, sans condition. Les revendeurs agissent dans ce cas comme des intermédiaires qui prennent en charge toutes les démarches pour céder rapidement votre bien. Il vous suffit de quelques clics pour une estimation en ligne pour lancer la procédure. Les prestataires se chargent ensuite des visites techniques, des démarches administratives, etc. Les offres de reprise de ce genre fonctionnent tout aussi bien pour les véhicules qui marchent encore ou ceux qui sont en panne. Lors de cette transaction, les propriétaires ne sont pas tenues des vices cachés de leur bien. Ce qui est une aubaine

La transaction est transparente. Vous aurez en quelques clics une idée de la valeur de votre bien en l’état. Il suffit de vous servir des formulaires mis à votre disposition sur les plateformes dédiées. Faire une estimation est gratuit et sans engagement. Même si vous proposez votre voiture pour une reprise, rien ne vous oblige à acheter une nouvelle voiture auprès de ce même prestataire.

La reprise chez les concessionnaires et/ou garages

En règle générale, les offres de reprise de véhicule sont sujettes à une condition inéluctable : l’achat d’une nouvelle voiture auprès du même prestataire. C’est le cas notamment si vous vous engagez avec un concessionnaire ou un garage.

Dans un concessionnaire, c’est le même vendeur qui vous proposera l’offre de reprise de votre ancien véhicule. Son but est de vous faciliter le plus possible les démarches et de conclure la vente. Ainsi, il sera peut-être moins exigeant quant à la qualité et l’état général de votre ancien véhicule.

Par ailleurs, vous pouvez aussi acheter à moindre coût votre nouveau véhicule en vous attardant sur les offres de reprises et les promotions de certains constructeurs. Bien évidemment, il faudradans ce cas avoir une voiture de la marque demandée. Et demander une réduction sur le prix de vente du nouveau modèle sera peut-être un peu plus compliqué.

La vente de voiture entre particuliers : les bons à savoir

Comment fixer le prix ?

Il y a deux choses à prendre en considération pour fixer le prix de vente de votre voiture : le prix du marché et la code Argus. Quelques recherches suffisent notamment pour trouver les deux. Il vous suffit de vous inspirer des meilleures offres postées par les propriétaires des voitures du même modèle et de la même marque sur les sites de vente en ligne.

Le style général de votre voiture peut également impacter sur la rapidité de la revente et le prix de votre voiture. Par exemple, il est conseillé de proposer un véhicule d’une couleur neutre : noir, blanc, gris, etc.

Demander un contrôle technique

Pour la vente entre particuliers, avoir un rapport de contrôle technique récent est obligatoire. Le dernier en date devra dater de moins de 6 mois.  Si tel n’est pas le cas, vous devez chercher au plus vite un garagiste professionnel pour ce faire. Les sites comparatifs en ligne peuvent vous aider en ce sens.

Publier votre annonce

Le marché de la vente de voiture ente particuliers est extrêmement concurrentiel de nos jours. Sur les sites spécialisés, on peut trouver des centaines de voitures similaires. Il ne faut donc pas uniquement s’attarder sur le prix et les critères techniques de votre véhicule. Vous devez également peaufiner votre annonce pour attirer l’attention des potentiels acheteurs. Il y a notamment quelques bons gestes à préconiser.

  • Le lavage

Avant de poster votre annonce, vous devez nettoyer de fond en comble votre véhicule. C’est une technique comme une autre afin de le mettre en valeur. Il faudra un lavage professionnel, de l’extérieur et de l’intérieur, dans la mesure où chaque cm2 de celui-ci devra être pris en photo. C’est une technique qui a fait ses preuves pour faire la différence entre toutes les annonces de vente de voiture d’occasion en ligne.

  • Les photos

Choisissez à bon escient le cadre dans lequel vous allez prendre la voiture en photo. Le but étant toujours de la mettre en valeur. L’erreur est souvent de faire le shooting dans un parking froid ou dans la rue. Ce qui n’attire pas davantage les potentiels acheteurs.

Si vous postez votre annonce sur des sites dont les images sont limitées, il y a quelques priorités à avoir : ¾ avant du côté du conducteur, en arrière, et le tableau de bord de la voiture.

  • L’annonce en lui-même

Outre de respecter les règles de grammaires et d’orthographe, vous devez également mettre l’accent sur les avantages de votre voiture : bonne entretien, les options, les garanties disponibles, et même le fait que vous ne fumer pas et que vous n’avez pas d’animal de compagnie. Cela prouve en effet la qualité de votre bien. Le fait que vous avez acheté le véhicule neuf est également un atout. Les voitures de premièremain se vendent généralement plus rapidement.

Mais attention, vous ne devez pas mettre dans l’annonce que votre prix est négociable. Cela pourrait retarder la vente et inciter les potentiels acheteurs à en profiter.

  • Où faire sa publication ?

Il reste maintenant à poster votre annonce. Et pour ce faire, vous devez choisir à bon escient vos sites de publications. Payants oui gratuits, cela importe peu du moment que les plateformes en question sont visitées par des centaines d’internautes par jour.

Un conseil toutefois, pour minimiser les dépenses, commencer par publier sur des plateformes gratuites. Vous aviserez par la suite si votre annonce passe inaperçue.

  • Répondre aux demandes

Dans votre annonce, précisez que vous préférez les réponses par mail. C’est plus pratique et cela vous permet de trier au volet les acheteurs vraiment sérieux. En outre, c’est un moyen comme un autre afin de préserver votre intimité. Attention toutefois aux offres d’achat à distance qui peuvent être des arnaques. Il faut toujours préconiser des transactions directes.

Il ne faut pas non plus bâcler votre mail de retour. Vous devez convaincre et rassurer les potentiels acheteurs. Pour ce faire, soyez poli et aimable. Ce n’est qu’à ce second contact que vous pouvez notamment vous permettre de donner votre numéro de téléphone pour la suite des opérations.

Enfin, pour ne rater aucune bonne affaire, surveillez attentivement vos mails. Vous devez répondre promptement aux demandes des acheteurs potentiels.

Proposer sa voiture à l’essai

L’essai est une étape importante dans la transaction de vente. Cela signifie entre autres que l’acheteur est réellement intéressé.

Toutefois, vous ne devez pas lui confier les clefs et votre voiture. Vous devez le suivre pendant l’essai et lui expliquer les différentes caractéristiques de votre véhicule. De plus, cela vous permettra de surveiller l’acheteur pour qu’il ne tente pas de causer des dégâts sur votre voiture afin d’en négocier le prix.

  • Le paiement

Il faut faire preuve de minutie pendant le paiement pour éviter les mauvaises surprises. Afin de sécuriser la transaction, la norme veut que l’acheteur règle sa dette par chèque de banque. C’est un document bancaire qui permet le virement du montant indiqué sur votre compte. Cela vous évite de transporter des dizaines de milliers d’euros dans la rue.  Néanmoins, attention, une pratique comme à avoir de plus en plus le vent en poupe ces dernières années : le faux chèque de banque. Vous pouvez faire la différence entre les deux documents en étudiant la structure même de celui-ci. Les vrais embarquent un filagramme dans le papier qui n’est pas imprimée.

En tous les cas, les virements, les mandats cash, les chèques classiques et chèques certifiés ne sont pas valables pour ce type d’opération. Il est préférable, à la rigueur, d’accepter un paiement en cash. La loi n’impose pas dans ce cas un plafond, et ce, contrairement aux transactions avec un professionnel qui ne doivent pas dépasser les 1 500 euros.