L’achat d’un appartement est une étape importante dans la vie d’un ménage, il ne faut donc pas le prendre à la légère. Avant de se lancer dans une quelconque acquisition, il y a quelques points d’attention dont il faudra prendre en compte. Des points qui vous permettra d’estimer le coût des travaux nécessaires une fois le bien acquis, mais plus encore.

Acheter un appartement, mais dans quel quartier ?

Vous avez repéré un appartement qui vous plaît ? ne soyez pas presser, surtout au moment de la visite. N’arrivez pas juste pile à l’heure au moment de la visite, prenez quelques heures à l’avance pour faire une constatation générale de l’ensemble du quartier. Est-ce que l’appartement se situe dans un lieu calme ou bruyant, est-ce que les commodités se trouvent assez proche et vous simplifie la vie quotidienne (transport, écoles, marché, …)

Constatez de très près les parties communes

Les parties communes sont les parties qui seront accessibles à tout le monde, il est alors judicieux de voir de très près dans quels états elles sont. Ne vous laissez pas juste charmer par l’apparence extérieur d’une pièce, ou d’une terrasse. Si les murs sont recouverts de papiers peints, ou si le sol est revêtu d’une moquette, demandez à ce que l’on les enlève afin de bien voir ce qui se cache dessous. Et oui, si ce n’est qu’une fois avoir acheté l’appartement que vous y prêtez attention, les charges qu’incomberont la rénovation de ces vices cachés vous seront affectées.

N’entrez pas dans des copropriétés où les copropriétaires ne se montrent pas responsables. Ainsi, si vous avez déjà constaté par exemple que l’ascenseur est dans un piteux état, n’allez pas plus loin dans la négociation.

Ne laissez aucun détail vous échapper

Au moment de la visite, vous devez avoir l’œil partout. Vous devez prêter attention sur les moindres détails, du sol au plafond. Vérifiez bien les murs, notamment s’il y a une quelconque trace d’humidité. Fermez puis ouvrez les portes et fenêtres pour voir si elles fonctionnent bien. Si l’appartement se trouve à proximité de la circulation, faîtes un constat du bruit dans les pièces. Si vous aimez la tranquillité, optez pour un autre appartement niché dans un endroit plus calme, ou choisissez un appartement doté d’un double vitrage.

Ayez également un œil sur la plomberie. Faîtes un test sur tous les robinets qui se trouvent dans les pièces (cuisine, salle de bain, toilettes, ou autres). Et faîtes-en de même pour toutes les prises électriques, ainsi que les interrupteurs.

Et pour, encore, aller plus loin, n’hésitez pas à emmener un mètre avec vous afin de mesurer les espaces qui peuvent accueillir vos meubles de grande taille. Si vous avez plusieurs visites d’appartements à faire en même temps, n’oubliez pas d’emmener votre bloc-notes pour y noter les points importants ainsi que votre appareil photo pour voir les images et les comparer lors de la prise de décision.

Revenez voir l’appartement à différents moments de la journée

Ne vous précipitez pas dans la signature d’un compromis de vente, après avoir eu un premier aperçu de l’appartement ainsi que de son environnement. Revenez-y à différents moments de la journée, avec un ami ou un proche, qui lui aussi pourra se faire une idée de l’état des lieux ainsi que de la sonorité de l’environnement. Il vous aidera peut-être à trouver des points que vous-même vous n’avez pas constaté lors de la visite. Mais un seul passage sur les lieux ne suffit pas, choisissez différents créneaux pour voir réellement l’état des lieux. Si possible, passez-y le matin, puis l’après-midi et enfin le soir. Vous serez ainsi mieux fixés sur ce qui vous attend une fois l’appartement acheté.

Quels seront vos charges de copropriété ?

Un point important que vous devriez prendre en compte, et surtout, ne pas oublier lors de votre échange avec le propriétaire, c’est la question des charges de copropriété. En effet, une fois que vous deviendrez le nouveau propriétaire des lieux, vous aurez à vous acquitter des charges. De ce fait, il serait logique que vous soyez au maximum informer. Demandez également au propriétaire de vous fournir les procès-verbaux des assemblées générales qui ont eu lieu ces trois dernières années. Vous pourriez ainsi juger la qualité de la vie de la copropriété, si tout s’est bien passé, etc.