Vous voulez faire un achat immobilier dans le locatif ? Mais voilà, vous hésitez entre les différentes propositions possibles pour profiter d’un investissement plus rentable. En effet, entre un studio, un T2, une maison, ou des parkings, le choix n’est pas si évident. Pour ne pas vous tromper, pesez d’abord le pour et le contre.

Dans les villes étudiantes, privilégiez les studios : 5 à 7 % de rentabilité

Si votre budget est « serré », le studio constitue l’investissement le plus accessible, avec un prix de vente moins élevé (même si le m² coûte plus cher) et une meilleure rentabilité qu’une grande surface (entre 5 et 7 %). De plus, les studios se louent plus rapidement, surtout dans les villes étudiantes et les grands bassins d’emploi, où ils s’arrachent comme des petits pains, en raison de leur succès auprès des étudiants et des jeunes actifs. En revanche, la rotation des locataires est sensiblement plus élevée que pour les grandes surfaces. La durée moyenne d’occupation est d’environ 2 ans, contre 5 ans pour un grand appartement. En dehors de la perte de rentabilité générée par la vacance du logement entre chaque locataire, cela engendre une usure plus rapide du logement, en raison des déménagements plus fréquents. Il est donc conseillé de prévoir un budget pour la remise en état.

Choisir des studios dans les zones estudiantines

Selon les sondages, les studios sont beaucoup plus rentables (5 à 7%) dans les zones où l’on rencontre beaucoup d’étudiants. Vous pouvez en effet en acquérir un à faible coût, tout en profitant d’une meilleure rentabilité. En effet, il n’est pas difficile de trouver un locataire pour un studio dans les villes très fréquentées par les étudiants. Ces derniers sont en effet à la recherche d’un lieu d’hébergement adéquat, et un studio fera à ce moment l’affaire.

Cependant, notez que votre locataire n’y restera pas longtemps. En moyenne, les studios sont occupés par le même locataire sur un délai de 2 ans. Ce qui est moindre par rapport aux grandes surfaces (5 ans). Il faudrait alors prendre en compte ce délai où le logement est vacant. Les studios s’abîment très rapidement à cause des différents déménagements qui y ont lieu. Vous devez alors vous préparer sur le budget de rénovation des lieux.

Choisir les appartements de 2 à 3 pièces pour être plus stable

Certes, les grands appartements de 2 à 3 pièces demandent un investissement conséquent au moment de l’acquisition, et leur rentabilité n’est pas si intéressante par rapport aux studios, cependant, si vous êtes à la recherche d’une certaine stabilité, il s’agit là du bon choix. En effet, les locataires y resteront beaucoup plus longtemps, et vous n’aurez pas à vous soucier tout le temps de trouver un nouveau locataire. Et les travaux de rénovation seront moindres. Ce type de logement est adapté à aux familles. Les locataires ne risqueront pas de partir d’aussitôt. Avec les appartements, vous encourez également moins de risques de loyers impayés.

Le choix des logements de plus grande taille est ainsi plus rentable sur une longue période. Etant donné que ce type de bien devient de plus en plus rare sur le marché, vous aurez plus de chance de le vendre à bon prix lorsque l’envie vous tentera.

Choix des maisons, pour la diversification de patrimoine

Côté rentabilité, les maisons sont presque identiques aux appartements. Cependant, c’est une solution intéressante pour diversifier son patrimoine. En plus, les locataires y résideront pendant plusieurs années. Quoi qu’il en soit, il faudra bien choisir l’esthétique et l’architecture de la maison. C’est un critère essentiel pour optimiser votre chance de trouver plus rapidement un locataire. Au cas où votre locataire actuel déciderait de déménager, vous n’aurez pas ainsi du mal à le remplacer. Pour être plus tranquille, choisir une maison est une bonne idée. Et les divers coûts de remise en état ne vous reviendront pas chers.

Choisir un parking pour moins de risque et plus de rentabilité

Par rapport aux maisons, l’achat d’un parking est beaucoup moins cher, et pourtant, la rentabilité est bien au rendez-vous. Cependant, il faudra bien choisir votre zone. Les parking, garages, et box à louer rencontrent plus de succès dans les zones très animées. Le contrat entre propriétaire et locataire n’est pas compliqué.

Quoi qu’il en soit, si vous voulez faire acquisition de parking, ne vous limitez pas qu’à un seul. Afin de bénéficier de beaucoup plus de revenu, acheter en plusieurs. Vous diminuerez ainsi les risques.

Choisir la location saisonnière, pour faire un maximum de profit en haute saison

La location saisonnière est également une autre option très intéressante si vous voulez investir dans l’immobilier locatif. Surtout en haute saison, elle génère une forte rentabilité. Et vous encourez un minimum de risque d’impayés. Mais le revers à la médaille, c’est que votre logement risque d’être inoccupé pendant une longue période, en basse saison.

Si vous n’avez pas le temps de vous occuper de votre location saisonnière, vous devez aussi penser à le confier à une agence de gestion locative. A ce moment-là, considérez les frais inhérents à cette gestion.

La location saisonnière est surtout adaptée pour les zones les plus fréquentées par les touristes. On peut parler des grandes villes comme Paris ou Nice, des stations balnéaires, ou encore les montagnes.

Les propriétaires qui ont fait le choix d’un logement touristique meublé doit se plier à quelques règles. Notamment, dans les villes où l’on compte pas plus de 200 000 habitants, la durée de la location ne doit pas dépasser les 120 nuitées chaque année. A ce moment-là, il faudra créer un numéro d’enregistrement.